Fruitsfrais
14 11 2017

Le Yacon au secours des gourmands

J’ai découvert ce tubercule grâce à mon ami Raphaël Colicci* qui m’a confié un plant au printemps afin que je le plante dans mon petit potager. Je ne suis pas une experte, et je l’ai planté à côté de mon précieux persil, de ma sauge et de mes tomates. Ces derniers temps je n’ai pas trop eu le temps d’aller m’occuper de mon potager ... Pour ceux qui me suivent, vous avez dû voir que je faisais des conférences un peu partout en ce moment. Qu’elle ne fut pas ma surprise hier de voir des tiges hautes de près d’un mètre avec de grosses feuilles !


J’appelle aussitôt mon ami ne sachant que faire de cette plante envahissante.

  • Quand est ce que je peux la récolter ? Comment je la prépare ?
  • Si tu savais ! C’est une plante très rare, très difficile à trouver ! Elle est géniale pour faire baisser la glycémie et on l’utilise dans les cas de diabète ! En plus elle est bourrée d’antioxydants… !


Il n’en fallait pas plus pour que j’aille chercher des informations sur internet.

Cette plante nous vient du Pérou. Elle fait partie de la famille des astéraceae , c’est-à-dire la même famille que la chicorée, le tournesol, et le topinambour. Elle ressemble à la patate douce mais son goût rappelle plus celui de la poire ou du melon. On l’appelle d’ailleurs poire de terre.  On utilise sa racine dans les Andes sud-américaines car elle est considérée comme un aliment précieux par la population locale. Ils l’utilisent comme collation fruitée, dans les salades, mais également poêlée et surtout comme boisson sucrée rafraîchissante. En Bolivie les racines sont consommées comme remède contre les désordres digestifs. Au Brésil les feuilles sont infusées et consommées pour prévenir le diabète. Comme vous le savez, dans tous ces pays, les sodas sucrés sont moins chers que l’eau potable. Heureusement la nature est généreuse.

yacon

Quelles sont ses propriétés ?


Le yacon est très riche en inuline qui est un prébiotique (ne pas confondre avec probiotiques), et en fructo oligosaccharides ( FOS) éléments contribuant à nourrir les bactéries de notre microbiote. Certaines personnes ayant une flore intestinale perturbée peuvent être gênées par la consommation de ces tubercules. Il suffira d’en prendre des petites quantités afin de trouver la zone de confort. En effet, les prébiotiques sont indispensables à une flore intestinale équilibrée et contribuent à entretenir un système immunitaire fort  en entretenant une population variée de bactéries. Plus votre microbiote est pauvre en variété de bactéries, plus vous risquez d’avoir des problèmes de santé et de développer un diabète, du surpoids, des maladies neurologiques bref, toutes ces maladies dites de civilisation.

Malgré sa douceur, le yacon a  un index glycémique très bas et ne fait donc pas augmenter le niveau de glucose dans le sang. Bien au contraire, il contribue à faire baisser la glycémie. En 2013 la revue « nutrition et diabète » a révélé les résultats d’études sur des rats. Des chercheurs ont rajouté pendant cinq semaines du yacon dans leur ration et ont observé une diminution significative des taux de glucose à jeun. Ils ont conclu que le yacon pourrait accroître la sensibilité à l’insuline.

Il est riche en potassium, minéral si important pour le bon fonctionnement de nos cellules contribuant à éviter la fatigue et les crampes musculaires.

Il augmente la biodisponibilité du calcium contribuant ainsi à lutter contre l’ostéoporose

Grâce à sa richesse en fibres prébiotiques, il contribue à prévenir le cancer du colon et stimule le système immunitaire.

Grâce à son pouvoir de réduction du cholestérol sanguin, il aurait des effets bénéfiques sur la sphère cardiovasculaire et préviendrait les maladies telles que l’artériosclérose. En effet, les essais ont révélé que les bactéries intestinales peuvent transformer les fructo oligosaccharides et l’inuline en acides gras à chaînes courtes. Ceux- ci sont capables de restreindre la synthèse du cholestérol dans le foie et d’améliorer la sensibilité des tissus à l’insuline.

Enfin, aux États-Unis, il a la réputation de contribuer à la perte de poids, car il est pauvre en calories et riche en nutriments, ce qui a contribué à sa popularité dans ce pays.

Avec tous ces avantages, j’ai du mal à comprendre pourquoi on ne le trouve pas dans les rayons des magasins bio. J’ai cherché partout, je n’en ai trouvé que sur Internet. Messieurs les commerçants, nous comptons sur vous pour approvisionner vos rayons ! 

Pour le moment, vous ne trouverez que du sirop de yacon. Franchement, je trouve cela délicieux. Cela a un petit goût de mélasse voire de caramel. Les plus sensibles pourraient sentir un arrière-goût de gelée de coings. Quelle merveille pour ceux qui, comme moi, doivent s’abstenir de sucre !

En plus, le sirop de yacon pourrait aider à contrôler l’appétit pour ceux qui ont ce problème. En augmentant le métabolisme de base, il aide le corps à brûler ses graisses de surcharge.

Raphael Colicci

Le yacon est-il pour vous ?


Oui, si vous êtes en surpoids, si vous souffrez de constipation, si vous êtes diabétiques, si vous manquez de fibres dans votre régime et si vous avez des taux de sucre trop élevés dans le sang ou tout simplement si vous êtes gourmands et que vous ne voulez pas trop en payer les conséquences.

En revanche si vous souffrez de diarrhée et de dysbiose il vaudra mieux l’éviter dans un premier temps.

Adoptez la phase 1 de mon alimentation paleobiotique afin de retrouver un intestin en eubiose, c’est-à-dire un intestin qui fonctionne normalement, sans ballonnements, sans douleurs et sans problème de transit. Oui, c’est possible. Cela demande juste un petit peu de temps. Ensuite, vous aurez le plaisir de déguster des gourmandises sucrées avec le sirop de yacon.

Bon appétit et portez-vous bien !


Le mot de Raphael Colicci 


Parmi les légumes racines le Yacon a toujours eu une place de choix dans mon "jardin perpétuel " ces tubercules sont autant une nourriture qu'une substance médicinale .

Je l'adore cru râpé, sa chaire est ferme, croquante et juteuse Yacon signifie "racine d'eau en langue Inca",on l’appelle aussi "la poire de terre " pour son goût de poire. Quand j'organise des dégustations de légumes racines.

C'est le préféré parmi : la châtaigne de terre, les topinambours, persil tubéreux, oca ...

Je sèche les feuilles au moment de la récolte pour faire un thé "détox"

C'est une plante rustique, pas de maladie, facilement reproductible par les radicelles ou les petits tubercules. Mais attention elle craint le gel, donc à mettre a l'abri l'hiver. 


Marion Kaplan

Personnellement, j’ai testé le sirop de yacon bio du site www.nu3.fr

*Raphaël Colicci fait des sessions de découvertes sur 30 variétés de Yacon dans sa magnifique ferme www.oleatherm.com


Retrouvez des recettes paléo dans les magazines papier 95° 

Tumblrhd 238dcffbe74b63deea20964786f51259e43405c9cf5dfd0b1ed52cbf981b4c11Pinterest square edd4fedd3e079cfd6765dda04ff0bfa62789195b2c6534a31c7d949fc0e2ef5bFacebook square 2691a41c103a52e778e64208b2498dcf9c878e63fa60229bd121e33a168f3ec3Mail square 342a9b94755333d36b33ae1be9969abf0f56015f4e663ef4a88dcd5095a4ab39Print square 036eb7653b7ca8e5943fd2525f6f3dcc11d0d8576629c4f1d7d205c6459e43deFbcom square 85e28d7258e45ca7b0250aaaf513e345fbf290e79536fef75f8ca5309e9ad34c