Energie solaire bandeau
21 11 2016

Du soleil plein la cuisine

Une assiette aussi belle que bonne et cuisinée exclusivement à la chaleur du soleil c’était, jusqu’à présent, difficilement possible à faire dans son jardin et pour ses amis, mais demain, vous la commanderez peut-être dans un restaurant. Pour Pierre-André Aubert, demain, c’est déjà aujourd’hui. En créant son restaurant « Le Présage », à Aubagne dans les Bouches du Rhône, non seulement il expérimente une première européenne mais il  propose une technologie qui semblerait n’avoir pas son pareil dans le monde. Son secret : un restaurant solaire

Au départ ingénieur, Pierre-André Aubert a voulu, voilà 6 ans, changer de cap et s’est dirigé vers la cuisine. Un CAP en poche il a accumulé divers expériences culinaires dans des restaurants, la rue ou même pour des spectacles. Affinant son travail, il s’est très vite posé la question des cuissons alternatives. L’homme a une sensibilité particulière et se sent proche de la terre et d’une conscience alimentaire plus saine. Ces deux facettes font tilt et il s’intéresse tout particulièrement à l’énergie solaire. Et si le soleil pouvait devenir la source énergique suffisante à la réalisation de son travail ? « J’avais essayé des barbecues ou des petits fours solaires mais je n’étais pas convaincu de leur crédibilité dans le domaine de la restauration » raconte-t-il. Pour autant il s’obstine et découvre un miroir parabolique créé par les allemands il y a une trentaine d’années. Il comprend très vite qu’il est possible de l’adapter à la construction d’un fourneau. « J’ai alors conçu un piano de cuisine, récepteur équivalent d’un piano traditionnel de cuisine ». En s’apercevant que ça pouvait marcher, Pierre-André n’hésite plus pour s’engager dans cette nouvelle aventure et crée le restaurant « Le Présage ». Trois années de travail auront été nécessaires pour aboutir aujourd’hui à un lieu expérimental en plein air uniquement desservi par la chaleur de l’astre jaune. 

Cette  première version ne comporte pas toutes les fonctionnalités que son créateur espère, mais son objectif  est de rendre cette technologie naturelle pour n’importe quel cuisinier. Reste encore aujourd’hui à intégrer un four.


Avec cette expérience, le restaurant de Pierre-André Aubert ne dépend donc plus des énergies fossiles et son coût carbonne est faible puisqu’utilisant des métaux recyclés ou recyclables comme l’acier et l’aluminium.

Si le restaurant en extérieur est aujourd’hui dépendant de la météo,  tout ce système est pensé pour être capable d’être utilisé à l’intérieur d’une cuisine et d’un bâtiment. « Tout est aujourd’hui une question de temps et de moyens. Nous avons investi dans cette version expérimentale pour démontrer que ça fonctionne et que ça a du sens ». Le chef cherche à présent  un terrain de 3 à 5000 M2 où il pourra installer et imaginer une forêt comestible dans laquelle s’intègrera son établissement. Des portes s’ouvrent déjà tant auprès des financeurs que des communes ou des propriétaires terriens prêt à recevoir ce projet. En attendant l’expérimentation, dans sa première phase, prendra fin le 4 Décembre pour une reprise fin Mars d’une version améliorée et plus confortable.


+ : 

Restaurant Le Présage

1460 route de la Légion

13400 Aubagne

06 17 941 942

https://restaurantlepresage.fr


Association Rêve germé


Le restaurant Le Présage est la vitrine de l’association « Rêve germé », fondée par un cuisinier, Christophe Pinel, pour favoriser le développement durable dans le monde du travail et en particulier celui de la restauration.  L’association propose en parallèle, des ateliers découverte comme celui des plantes sauvages commestibles, ou du conseil en développement durable pour conseiller des restaurateurs, des centres culturels ou des parcs qui souhaitent créer des points de restauration sans en avoir les compétences tout en répondant à l’éthique et aux valeurs partagées.


Connectez vous à votre compte pour accéder au contenu 95°

J'ai un compte

Separateur 6397fc944e51e3a2c61a1ec416627448030624805ef1b71eb781dd0e990288e7

Je n'ai pas de compte

Separateur 6397fc944e51e3a2c61a1ec416627448030624805ef1b71eb781dd0e990288e7
Découvrir le mag et m'abonner